La Commission Européenne a adopté le 12 décembre 2014 le Programme Opérationnel FEDER/FSE 20142020 pour la Région HauteNormandie. Soit 290 M€ pour accompagner le développement du territoire.

« La Normandie a besoin d’investissement. L’adoption de ce programme, fruit d’un travail partenarial approfondi, conforte notre collectivité dans son ambition d’EcoRégion, commente Nicolas Mayer‐Rossignol, Président de la Région Haute‐Normandie. L’Europe est aux côtés de la Région grâce à des aides concrètes et significatives. C’est positif pour l’emploi et le développement de la Normandie. »

La Région, nouvelle autorité de gestion des fonds européens, se voit confier par la Commission Européenne une enveloppe de 281,67 M€ (FEDER/FSE) pour la période 20142020, à laquelle il fautrajouter une allocation spécifique de 7,95 M€ au titre de l’Initiative pour l’Emploi des Jeunes.

Lire la suite de cet article »

Publié par Laurent Logiou dans Région

Inventaire et Patrimoine

Publié par Laurent Logiou dans Région

Réunis ce lundi en séance plénière, les élus régionaux ont eu à se prononcer sur le budget 2015 de la Région Haute-Normandie, dernier budget avant la création, au 1er janvier 2016, de la Normandie. Un budget sans aucune augmentation d’impôt, avec une dette en diminution et un niveau d’investissement en hausse. Tout cela est rendu possible grâce à la bonne gestion de notre collectivité régionale, reconnue comme l’une des mieux gérées de France. Préférant le réflexe à la réflexion, la posture à l’argument, la droite a préféré l’opposition systématique et stérile.

4 milliards d’Euros -excusez du peu!- étaient en discussion ce lundi: un budget 2015 de près d’un milliard d’Euros, un Contrat de Plan Inter-Régional d’1Md pour la Vallée de la Seine (le tout premier à ce niveau d’engagement), un Contrat de Plan Etat-Région représentant là encore près d’un Milliard d’Euros pour la seule Haute-Normandie, et un dernier milliard dans le cadre du 276, démarche unique en France avec les Départements de Seine-Maritime et de l’Eure. Les montants en jeu n’étaient manifestement pas suffisants pour retenir Bruno Le Maire plus de quelques minutes. Champion de l’hypocrisie politique, le “chantre du renouveau” a fait une fois de plus la démonstration de son mépris pour les Normands et la Normandie, en restant à peine 15 minutes dans l’hémicycle. Les Normands apprécieront.

M. Le Maire a donc laissé à ses collègues de la droite et du centre le soin de justifier leurs votes systématiquement opposés à des mesures pourtant essentielles à notre territoire. Des choix qui ont, pour la plupart d’entre eux, rejoint ceux du groupe Front National, en choisissant de s’abstenir ou de voter contre :

  • La quasi-totalité des chapitres du Budget primitif 2015, un budget pourtant basé sur la maîtrise des dépenses de structures et l’augmentation de l’investissement, sans aucune hausse de la fiscalité. La droite vote contre les 112 millions d’euros destinés au secteur ferroviaire ; elle vote contre les 104 millions d’euros de la politique « Enseignement », qui serviront à rendre plus accessibles les lycées aux personnes à mobilité réduite ou bien à investir dans le numérique dans les lycées.

  • Elle vote contre les très nombreuses avancées dans le domaine de l’aménagement du territoire, avec le nouveau Contrat de Plan Etat Région et le CPIER spécifique à la Vallée de la Seine, premier CPIER de France, afin que la Haute-Normandie puisse porter des projets à la hauteur de son territoire: Ligne nouvelle Paris Normandie, investissements portuaires et fluviaux, mise en valeur touristique des berges de Seine…

  • La droite vote contre le nouveau contrat 276 entre la Région et les départements de la Seine-Maritime et de l’Eure, pourtant consacré à la solidarité entre les territoires, en matière de santé, de vie associative, d’équipements sportifs et culturels, d’infrastructures routières…

  • Elle vote contre le plan ambitieux pour l’économie touristique afin de promouvoir la Normandie, deuxième Région la plus connue au monde après la Californie

Au moment où se crée la Normandie, alors que la Normandie a besoin d’investissement, la droite choisit l’obstruction et la dénégation. Déplorant cette attitude, nous continuerons de porter un projet ambitieux, solide et solidaire, pour notre Région.

Publié par Laurent Logiou dans Région

IMG_3315

Publié par Laurent Logiou dans Non classé

DSC_8094 copieLa compagnie aérienne à bas prix Ryanair vient d’annoncer, à l’occasion d’une conférence de presse à l’aéroport de Deauville-Normandie, l’ouverture d’une nouvelle liaison depuis Deauville vers l’aéroport de Londres Stansted, en présence de Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute-Normandie et Président du Syndicat mixte de l’aéroport, de Philippe Augier maire de Deauville et de Laurent Beauvais.

Cette ligne sera opérée du 3 avril 2015 au 23 octobre avec deux vols hebdomadaires. L’objectif de la compagnie irlandaise est le transport de 18 000 personnes par an.

“Au moment où la grande Normandie “décolle”, l’arrivée de Ryanair est une bonne nouvelle pour les Normands qui auront ainsi accès à des vols à moindre coûts et à un ‘hub’, Londres Stansted, vers près de deux cent destinations (Europe, Afrique du Nord et même les Etats-Unis …). C’est aussi une opportunité magnifique pour le tourisme et l’attractivité de la Normandie. Nous comptons bien la saisir”, souligne Nicolas Mayer-Rossignol, Président du Syndicat mixte de l’aéroport.

Publié par Laurent Logiou dans Région

Dans une tribune pleine de rancœur, les élus des groupes UMP et UDI des Régions Haute et Basse Normandie ont réagi ce jour à la fusion des Normandie. Ils sont contre, puisqu’elle est portée par la gauche! Nous regrettons cette attitude politicienne qui n’est à pas à la hauteur du débat.

On peut discuter des nuits entières de qui aurait dû, qui aurait pu, hier, à droite comme à gauche, agir. L’Histoire retiendra que c’est le gouvernement de Manuel Valls, c’est cette majorité de gauche, qui a fait la grande Normandie. La droite, au pouvoir pendant dix ans!, en a eu l’occasion. Au moment du vote de la loi, le 25 novembre dernier, les masques sont tombés. Hervé Morin, Françoise Guégot, Bruno Le Maire… ceux qui prétendent défendre la Normandie ont voté… contre! Ou se sont abstenu. La Normandie, quand on l’aime, on la vote ! D’autres élus normands, y compris à droite, ont su avoir ce sens de l’intérêt général.

Chaque jour, sur le terrain, nous vérifions à quel point les Normands s’emparent de ce moment historique pour la Normandie. Les réunions publiques ainsi que le site participatif normandie2016.fr connaissent un grand succès. Des centaines de Normands se sont rendus à Conches-en-Ouche, Mortagne-au-Perche, Saint-Valery-en-Caux, Flers et dans de nombreuses autres villes de Normandie, pour débattre, échanger, proposer.

Nos élus  de droite demandent un vrai Contrat de plan normand. C’est précisément ce que nous venons d’obtenir avec le CPIER ‘vallée de Seine’; c’est le premier et le plus élevé de France! Qu’avaient apporté aux Normands le rapport Rufenacht, le rapport Borloo, les coups de menton de Sarkozy ? Combien, en Euros ? Rien.

Le projet pour la grande Normandie est en train de se dessiner. Il est l’oeuvre des Normands. Ses grandes lignes apparaissent : l’excellence normande, son développement économique, agricole et industriel, l’or bleu que constitue notre façade maritime ; le rayonnement normand autour de la culture, du patrimoine, du tourisme ; les solidarités, pour que vivent tous les territoires de la Région dans leur diversité qui sont aussi notre plus grande richesse.

Au moment où la Normandie se rassemble, évitons les divisions stériles qui relèvent du calcul politicien et n’apportent rien au débat. Nous invitons une fois de plus tous les élus républicains, quelle que soient leur sensibilité politique, à se rassembler avec nous pour bâtir la grande Normandie de demain.

Laurent Logiou et Vincent Louvet,

Président des groupes socialistes aux Régions Haute et Basse-Normandie

Publié par Laurent Logiou dans Région

Tags:

Le principe de laïcité est l’un des acquis fondamentaux de la République, depuis que la loi du 9 décembre 1905 a instauré la séparation des églises et de l’État.  Il garantit d’abord la primauté des institutions républicaines sur toutes les institutions sociales, la primauté des lois de la République sur tous les préceptes religieux, ainsi que le respect des croyances de chacun. Il est le cadre même de notre « vivre ensemble ».

La laïcité est l’un des fondements de la République française, elle permet de vivre avec nos différences, dans le respect de nos différences, mais sans jamais qu’une seule de ces différences n’impose sa loi aux autres. Elle est un combat permanent, celui de la raison, du libre arbitre  et de l’esprit critique, contre l’obscurantisme  et le totalitarisme.

Le rôle de l’Education nationale est déterminant pour que les jeunes générations intègrent le principe de laïcité comme le premier garant de la liberté de conscience de chacun. Enfin, il revient à chacun d’entre nous de porter et promouvoir la laïcité en ce jour hautement symbolique pour les femmes et les hommes de progrès.

Publié par Laurent Logiou dans Non classé

Tags:
S'abonner à la Lettre d'Informations
S'abonner au Flux RSS